Créez de l’équilibre en écoutant la sagesse de votre corps

Quel est exactement le problème?

La création de l’équilibre est une des motivations centrales de la vie humaine. Si nous sortons de notre état d’équilibre, cela se fait immédiatement ressentir. Tant que nous allons bien, nous ne nous en apercevons pas, car il s’agit de l’état naturel de l’existence. Le manque d’équilibre en revanche se fait quant à lui plus facilement ressentir.

Il est également possible de s’habituer à l’état de déséquilibre. Notre cerveau s’efforce de nous garder autant que possible en sécurité, sa première priorité étant de garantir notre survie. C’est alors que survient cette situation bien connue dans laquelle nous savons parfaitement (soit de manière assumée, soit plus profondément en nous) que notre état général n’est pas idéal, mais que nous ne voyons pas de moyen de nous en sortir. N’étant pas capables de résoudre le problème malgré nos nombreux efforts, nous en prenons finalement notre parti, acceptons la situation et abandonnons l’espoir d’une meilleure qualité de vie.

 

De manière inconsciente pourtant, le déséquilibre permanent génère du stress pour notre organisme. Ce stress conduit notre cerveau a se mettre en permanence en “mode survie”, dont la stratégie première est de nous maintenir dans la situation que nous connaissons, même si elle n’est pas souhaitable pour nous depuis longtemps.

Il nous faut comprendre notre cerveau. Il fonctionne selon une priorité essentielle. S’il considère que quelque chose nous apporte de la sécurité, il le laisse entrer dans notre vie. Dans le cas contraire, il crée du stress afin de nous retenir, de nous épargner des difficultés. Il annihile ainsi notre capacité à y voir clair dans notre situation et, fonctionnant de manière automatique, nous épargnant le besoin de réfléchir, il nous fait répéter de manière quasi-mécanique tout ce que nous avons toujours fait ainsi. Il est primordial de comprendre cela. Ces modes de comportements, que nous pratiquons depuis longtemps et que nous sommes capables de reproduire sans réfléchir et presque sans les choisir, procurent de la sécurité à notre cerveau.

Si nous en arrivons au point où nous sommes capables de formuler en nous ce que nous souhaitons changer dans notre vie, l’idée se met progressivement en place dans notre système nerveux que les mécanismes automatiques doivent être détruits pour laisser place à un nouveau mode de fonctionnement. Cela doit se faire de telle manière que notre cerveau considère ce nouveau système comme source de sécurité, bien que, de par sa nature nouvelle, il représente au départ quelque chose d’inconnu.

Tout ce qui est nouveau active la fonction protectrice de notre cerveau, qui s’assure que cette nouveauté n’est pas source de danger pour nous. Ce qui veut dire que nous sommes en situation de stress à l’occasion de chaque initiative nouvelle. Nous ne nous en rendons peut-être pas compte dans un premier temps, car l’enthousiasme des débuts donne un élan qui peut dépasser la fonction protectrice de notre cerveau. Mais après quelques jours ou semaines, si nous ne travaillons pas de manière rigoureuse, le fonctionnement de notre système nerveux va nous ramener vers les vieux schémas bien connus.

Jusqu’à maintenant, j’ai beaucoup parlé du cerveau, qui peut apparaître comme la source du problème de part son côté rigide et imperméable à la nouveauté.

Pourtant, le mécanisme d’activation de la peur peut nous protéger de bien des dangers réels.

Quelle est la solution?

Comment neutraliser cette réaction de stress ? Comment “faire comprendre” à notre cerveau qu’il n’y a pas de danger ? Comment s’adresser à son centre de commandement ?

La réponse se trouve dans notre corps. La kinésiologie a en effet développé des exercices simples et efficaces, qui permettent de désactiver le signal d’alarme et de faire disparaître la situation de stress.

Le résultat est que nous serons de nouveau capables d’analyser clairement notre situation et donc de décider sciemment du mode de comportement que nous voulons choisir.

C’est pourquoi il est très important d’acquérir ces outils qui vont nous permettre de rétablir notre équilibre physique et mental. La bonne nouvelle est qu’il n’est pas nécessaire de créer ces outils ni de les construire, car ils sont en chacun de nous. Tout comme dans un appartement il est nécessaire de faire le ménage et d’aérer les pièces afin de nous y sentir bien, notre corps a lui aussi besoin d’être débarrassé des tensions qui s’accumulent en lui de temps à autre.

Chaque appartement a évidemment besoin de temps à autre d’un grand nettoyage. Mais en parallèle, la question est de savoir si nous rangeons au quotidien, si nous faisons le ménage chaque semaine, ou si nous attendonc Noël pour nettoyer toutes les ordures accumulées pendant l’année.

Partant de là, qu’apprend-on dans ce training?

  • Vous comprenez ce qui se passe dans votre cerveau et dans votre système nerveux sous l’effet du stress (et serez donc motivé pour faire disparaître ce stress).
  • Vous apprenez comment votre corps exprime le stress
  • Et comment votre corps se manifeste quand vous êtes en situation d’équilibre ou quand vous vous en approchez.
  • Vous allez acquérir quelques techniques qu’il est très facile de mettre en pratique n’importe où et n’importe quand, et grâce auxquelles votre cerveau apprend à désactiver le signal d’alarme.
  • Vous ferez alors l’expérience de votre puissance et de la force libératrice de savoir que oui, le changement est possible.

A qui ce training est-il recommandé?

  • A ceux qui aimeraient assumer les responsabilités liées à leurs décisions.
  • A ceux qui aimeraient changer, mais qui ne savent pas par où commencer.
  • A ceux qui ont l’impression de piétiner.
  • A ceux qui vivent dans l’anxiété.

A qui ce training n’est-il pas recommandé?

  • A ceux qui attendent un miracle de quelques exercices.
  • A ceux qui pensent que c’est aux autres de de changer pour qu’eux-mêmes se sentent mieux.